Profil professionnel | Constructrice/constructeur d'instruments à vent

retour

Activités
Les constructrices/constructeurs d'instruments à musique, section instruments à vent, construisent des instruments de bois ou de cuivre, la plus grande partie à la main. En plus, ils y effectuent des réparations.

La matière première des constructeurs d'instruments de cuivre est le laiton (alliage de cuivre et de zinc). Ils fabriquent trompettes, cors anglais et de chasse, trombones, cornettes, trompettes tubas et d'autres instruments à vent à partir de feuilles, tubes et barres ainsi que de produits demis-ouvrés. Le saxophone ne fait pas partie de leur métier, étant donné que les constructeurs d'instruments à vent se concentrent sur la fabrication et la réparation d'instruments à embouchure.

L'instrument de cuivre se compose de deux parties principales : le corps et le set de pistons avec les coulisses correspondantes. Le tube conique entre les pistons et le pavillon se dénomme corps. Les constructrices et constructeurs forment cette partie d'une feuille lisse de laiton. A l'aide de gabarits, ils y marquent les parts nécessaires et les découpent. Ensuite, sur une barre en fer, ils en forment des tubes ovales au moyen de marteaux en bois et en matière plastique. Avec une pince spéciale, ils endentent les bords et les soudent, en faisant attention de bien fermer la soudure et de ne pas la rendre trop épaisse. La prochaine mesure est d'aplatir la soudure et de la rendre le moins visible possible, ceci au moyen de marteaux.

Tubes et arcs peuvent aussi être formés à la machine et en utilisant une presse hydraulique.

Pour courber le tube à la main dans la forme voulue, il est rempli avec du plomb liquide. Après refroidissement du plomb, le constructeur ou la constructrice courbe le tube au moyen de bois et serre-joint. Les plis qui se forment à l'intérieur sont frappés aux marteaux au fur et à mesure pendant le courbage. Le constructeur/la constructrice fait fondre le plomb pour le sortir du tube et égalise d'éventuelles inégalités à la lime. Renforcements et serre-joints sont adaptés et soudés à l'extérieur des tubes courbés.

Pour finir, les parts sont assemblées. Il faut du travail extrêmement précis pour atteindre un son parfait de l'instrument. Après le traitement des soudures, l'instrument entier est poli. Pour faciliter l'entretien de la surface, elle est argentée ou munie d'un laque transparent.

Lien : Orientation professionnelle
Lien : IBMIB.ch
215#198#0#2